8 L’Ecole de la Foi de yamoussoukro

 

 


 

Bonnes nouvelles de Yamoussoukro

 

 

 Une lettre de Sr Marie-Gabrielle, ancienne directrice de l’Ecole de la Foi envoyée à Monsieur le Prévôt Claude Ducarroz, président du Conseil de la Fondation Jacques Loew le 2 janvier 2013

 

A Claude Ducarroz,

 

Désolée, Monsieur le Prévôt, de n'avoir pu répondre à votre demande du 12 novembre pour participer au Conseil de Fondation ! Le jour-même, le 14, j'avais une journée avec le Conseil épiscopal des religieuses et le 15, avec le GRIM. C'est même à cause de ces rencontres où je tenais à parler du démarrage de l'Ecole de la Foi en Côte d'Ivoire. que j'avais retardé le départ pour l'Afrique au matin du 16, afin de participer le 17 à la messe d'ouverture à Yamoussoukro.

Vous avez certainement appris le brutal accident qui a coûté la vie au Nonce sur la route de Man, le 8 décembre, alors que tout s'était bien passé à l'Ecole où il avait présidé la célébration inaugurale.

Michel Demierre est rentré le 30 décembre du Togo où il a poursuivi le travail de préparation des DVD et la formation des jeunes qu'il encadre à Lomé. Nous nous rencontrerons le jeudi, 10 janvier. Je me réjouis de voir les fruits de son travail, accompli, comme toujours, avec une grande rigueur, sans compter le temps... même pour enregistrer les oiseaux au petit matin, afin d'avoir des sonorités d'"ambiance"!

André Gachet m'a dit que les Amis suisses sont prêts à contribuer financièrement à la sortie des DVD qui serviront à la promotion de l'Ecole de la Foi. Au passage de Michel Demierre, nous verrons quelle multiplication il convient de faire. J'ai demandé à Richard Polaye de dresser une liste des personnes et organismes auxquels il pense que le DVD devrait être envoyé ...

Mai pour le moment, nous tournons doucement la page de la nouvelle année que je vous souhaite riche en bénédiction pour l'année jubilaire de St-Nicolas. Cordial bonjour !

 

Soeur Marie-Gabrielle Bérard

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

 

 

Chers amis de la Fondation Jacques Loew,

 

Le 27 août dernier, la Fondation a versé un montant de 40.000 francs au profit de l’Ecole de la foi à Yamoussoukro. Comme convenu lors du passage du Père Richard Polaye à Fribourg en mai dernier, ce montant sera affecté au fonctionnement de l’Ecole. D’entente avec le directeur, une somme de 20.000 francs lui a déjà été transférée pour le démarrage de l’année.

Au nom des bénéficiaires de ce généreux partage, je vous remercie du fidèle appui de la Fondation à cette Ecole qui veut s’inscrire dans la continuité de Fribourg.

Les préparatifs de l’ouverture en novembre s’intensifient sur tous les plans. C’est le nonce apostolique, Mgr Ambrose Madtha, qui a accepté de présider la messe solennelle d’ouverture le 17 novembre.

Arrivant en Côte d’Ivoire le soir du 16, j’espère y participer et vous apporter des nouvelles au retour prévu le 7 décembre.

Fraternel bonjour !   

                                                                        Sr Marie-Gabrielle

 

Rendons grâces à Dieu pour cet évènement plein d’espérance pour le progrès de l’Evangile dans le continent africain. Et accompagnons les débuts de l’Ecole de la foi à Yamoussoukro de nos prières et de notre soutien.

 

Pour davantage d’informations 

Le directeur de l’Ecole : richardsecond25@gmail.com

Sr Marie-Gabrielle : mgabrielleberard@bluewin.ch

 

                                               Claude Ducarroz, président du Conseil de Fondation

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

Une bonne Nouvelle à partager !

Evolution du projet "Ecole de la Foi de Yamoussoukro", pour télécharger l'article du 13 mars 2012, cliquer ici

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

 

Evolution du projet « Ecole de la Foi de Yamoussoukro »

 

 

Présent sur le site en novembre 2011, le Père Masseo CALOZ peut partager ce qu’il a vu, ce qu’il a entendu ... lorsque nous avons été invités à présenter l’Ecole dans le cadre du diocèse, etc…

Que s’est-il passé depuis lors ? Ci-après, quelques jalons de l’évolution du projet, informations proposées par le Père Richard POLAYE, Directeur de l’EF, et Sr Marie-Gabrielle BERARD.

 

Diffusion d’une information relative à l’EF

 

Novembre 2011

Envoi par le Père Richard d’une lettre de présentation de l’EF à un certain nombre d’Evêques. Parmi les échos, une lettre du Nonce apostolique en Centrafrique :

De : Nonciature <nonciature.rca@hotmail.com>

Date : 19 novembre 2011 11:03

À : richardsecond25@gmail.com

 

Cher Père Richard,

 

Je vous remercie de l'information concernant l'ouverture prochaine de l'Ecole de la Foi anciennement à Fribourg, et maintenant délocalisée à Yamoussoukro. Je ne manquerai pas d'informer les Ordinaires de la RCA concernant l'initiative.

 

A Fribourg, au moment où j'étais affecté à la Nonciature de Berne, j'étais plusieurs fois à l'Ecole de la Foi, pour trouver des confrères.

 

C'est bien gentil à vous de m'informer que vous êtes centrafricain, eudiste. Dans le passé, vos confrères ont beaucoup œuvré dans ce pays. J'espère qu'ils puissent revenir.

Que Dieu vous bénisse, qu'il consolide l'ouvrage de vos mains !

 + Jude Thaddeus Okolo

Nonce Apostolique

 

17 novembre 2011 Information sur l’EF et son évolution au GRIM (Groupe Romand des Instituts Missionnaires) qui soutient le projet.

13 décembre 2011

Rencontre des membres du Centre missionnaire de Sion à Ste-Ursule : présentation par Sr Marie-Gabrielle, des engagements missionnaires de la Congrégation, en particulier du soutien à l’EF de Yamoussoukro, avec demande d’appui (suite à cette soirée, réception d’environ 3'000.- CHF au compte EF)

 

Noël 2011

A un certain nombre d’amis de l’Ecole, Sr Marie-Gabrielle a joint aux vœux un dépliant sur l’évolution du projet, sans bulletin de versement mais nous avons reçu 200 Euros et des messages d’encouragement, dont celui du Cardinal SARAH, Président de Cor Unum :

From: Segretariato - Cor Unum

Sent: Tuesday, January 17, 2012 3:26 PM

Subject: A l'attention de Sr Marie-Gabrielle Bérard

“La foi sans la charité ne porte pas de fruit et la charité sans foi serait un sentiment à la merci constante du doute. De nombreux chrétiens consacrent leur vie avec amour à celui qui est seul, marginal ou exclu comme à celui qui est le premier vers qui aller et le plus important à soutenir, parce que justement en lui se reflète le visage même du Christ. »                                    (Lettre Apostolique de Benoît XVI Porta Fidei)

Chère Sœur Marie-Gabrielle,

Je me réjouis de l’ouverture de l’Ecole de la Foi à Yamoussoukro. C’est une grâce pour l’Afrique. Nous avons besoin de maturation, d’enracinement et de consolidation de notre être chrétien. Et tout doit se construire sur le roc qu’est Jésus Christ, notre foi en Lui, et surtout notre amour pour Lui. Je vous accompagne de ma prière et de mon soutien toujours fraternel. Je serai à Yamoussoukro du 23 au 24 janvier 2012.

Avec mon souvenir affectueux, priant et fraternel et ma bénédiction,

  Robert Card. Sarah

 

23-29 janvier 2012

 

Rencontre et fusion des trois conférences épiscopales d’Afrique de l’Ouest (francophone, anglophone et lusophone) à Yamoussoukro : accueil de 197 Evêques. En plus de la distribution des dépliants sur l’EF à tous les Evêques, dix d’entre eux (Guinée, Togo, Burkina et Mgr Garnier, archevêque de Cambrai, en France) représentant différentes conférences épiscopales ont été invités pour un dîner-partage sur l’Ecole, au Noviciat des sœurs de Ste Ursule. Des promesses d’envoi de disciples ont été faites. Prions que ces promesses soient tenues !

 

Chantier et finances

 

Bibliothèque

Les livres venus de Fribourg sont déposés à la bibliothèque et en amorce de classement. L’équipement en mobilier de base pour la bibliothèque et la salle de lecture a été réalisé par un atelier de menuiserie qui occupe des handicapés.

 

Maison du  régisseur

Cette maison va être occupée par le Directeur de l’EF, avec deux jeunes, à partir d’avril prochain, ceci afin d’assurer un meilleur suivi du chantier, de procéder au démarrage de l’élevage des lapins et de préparer la mise en route. Les travaux du clapier commenceront à partir du lundi 19 mars.

 

Pavillons de logement pour les étudiants :

Décision d’amorcer la construction de 6 pavillons, dont 3 en resteront peut-être aux fondations, suivant nos disponibilités financières.

28 février 2012 : Contrat de réalisation de ces pavillons signé par l’entrepreneur, le Directeur de l’EF, devant l’architecte qui supervise.

Dépôt de l’avance demandée pour ce chantier : 120'000’000 CFA, environ 220'000 CHF. Les travaux ont déjà commencé par les fouilles et le début de l’installation du chantier (matériaux…)

Epurées également les dettes concernant la construction du château d’eau et les frais d’architecte afférents.

 

Equipe professorale et d’animation$

 

Amorce des contacts par le Directeur de l’EF qui s’est constitué un conseil. Quelques anciens de l’EF de Fribourg sur Yamoussoukro pourront intervenir :

·               P. Joseph Kpin, bibliste, économe diocésain,

·               Srs Ursulines : Sr M.-Chantal, Master en théologie de Frg, après l’EF, Sr Edith …

·               Srs de la Pommeraye aussi partie prenante …

·               Les Dominicains, évidemment, avec leur Centre de théologie sur Yakro …

·               Les Eudistes qui acceptent en tant que Congrégation d’assumer l’EF, dont un ingénieur agronome en paroisse, près de Yakro. Un confrère canadien (Gabriel Friolet, ancien de Frg) est aussi partant pour un bénévolat au niveau de la bibliothèque (c’est un bibliothécaire de formation). Un autre confrère français (Pierre-Yves PECQUEUX) chargé de la cellule « Eglise Universelle, OPM » au niveau de la conférence épiscopale française est aussi prêt à intervenir.

·               Mgr Marcellin KOUADIO, évêque de Yamoussoukro, souhaiterait intervenir en missiologie.

·               Les sœurs de l’Assomption de Daloa (dont une ancienne de Frg) sont prêtes à envoyer des intervenantes, tant en encadrement qu’au niveau de l’accompagnement ...

 

Aide au fonctionnement

 

En vue de solliciter des organismes qui avaient promis une aide au fonctionnement de l’EF, le Directeur envisage un séjour en Europe, avant la fin de cette année scolaire, afin de prendre un contact personnel avec des organismes : AED, MISSIO, MIVA, etc.

La date précise de ce séjour n’est pas encore fixée. Il faut que le chantier des pavillons ait bien démarré à ce moment-là.

 

Candidat(e)s

 

Actuellement, quelques personnes sont entrées en contact avec le Directeur de l’EF. Il s’agit de

·               Deux catéchistes ivoiriens

·               Un animateur de radio diocésaine à Yamoussoukro

·               Deux catéchistes du diocèse d’Alindao en République Centrafricaine

·               Un prêtre de ce même diocèse + un couple

·               Un jeune fonctionnaire ivoirien (qui prend déjà des cours de bible à Abidjan)

·               Les sœurs de l’Assomption se disent prêtes à envoyer quelques disciples. D’autres congrégations ont pris des informations : au Togo, au Burkina Faso …

·               Un prêtre du diocèse de Kinshasa s’est annoncé…

 

Maintenant que les travaux ont commencé, nous allons lancer la deuxième phase de communication intense et « agressive » auprès des Supérieur(e)s majeur(e)s, des évêques, pour les futurs disciples.

Yamoussoukro / Sion, 13 mars 2012

 Père Richard POLAYE, Sr Marie-Gabrielle BERARD

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

 

 

L’Ecole de la foi et du développement à Yamoussoukro

 

C’était déjà le souhait de Jacques Loew : fonder une Ecole de la foi en Afrique.

 

Quand nous avons dû fermer le site de l’Ecole de la foi à Fribourg après 36 ans d’existence, nous avions émis le désir de pouvoir ouvrir une « succursale » en Côte d’Ivoire. Sœur Marie-Gabrielle Bérard, ancienne directrice, a beaucoup travaillé pour réaliser ce projet, grâce à l’aide de la Fondation et d’autres bienfaiteurs.

Les évènements survenus dans ce pays instable n’ont pas permis d’aller aussi vite que prévu dans cette réalisation. Mais le projet demeure, pris en mains par l’Eglise locale, avec notre soutien.

 

Voici quelques nouvelles qui vous donnent l’état actuel de la situation.

En résumé, l’Ecole de la foi de Yamoussoukro est en construction. Plus que jamais, elle mérite notre sympathie et notre solidarité concrète. Pour afficher le document pdf, cliquer ici.

 

Ecole de la Foi et du développement

Non seulement les Eglises locales de Côte d’Ivoire, mais des Supérieurs religieux au Burkina, au Mali, au Tchad… ainsi que des Evêques au Burundi, au Rwanda, en République Démocratique du Congo (RDC)… des agents pastoraux de ces différentes régions et au-delà, s’intéressent à la réalisation de ce projet.

 

Conduites depuis 1998, la réflexion et la prospection ont abouti à quelques premiers pas dans une réalisation.

 

Evolution du projet

2001     Attribution d’un terrain de 25 ha par le Diocèse de Yamoussoukro

2002     Assemblée constitutive de l’Association « Ecole de la Foi »

2003     Etablissement des plans

              Soutien officiel de la Conférence épiscopale de Côte d’Ivoire

2004     Clôture du terrain : 2066 m.

2005-2006     Travaux d’infrastructure

 

Devis de construction

Etabli par DSY, architectes, ABIDJAN      

3'278'094'230.- F CFA           ~ 5'500'000.- Euros ~           9'200'000.- CHF.

La réalisation du complexe, prévu pour une centaine de personnes, est envisagée par étapes. Dès qu’un noyau fonctionnel sera construit, il permettra l’ouverture de l’Ecole de la Foi.

 

Pour aider cette Fondation

En Suisse :                        Banque Raiffeisen de Sion-Région

                                             CB 80572 ou CCP 19- 82 - 4

                                             Cpte no 32 951.10 Ecole de la Foi Yamoussoukro

                                             Montant en caisse au 30.04.2006 :   203'000.- Sfr.

En Côte d’Ivoire :            Société Ivoirienne de Banque, SIB 008

                                             Cpte no 37 300 361 Z Ass. Diocèse de YAKRO

                                             Ecole de la Foi Yamoussoukro

Adresses de références

En Suisse :                       Sœur Marie-Gabrielle BERARD

                                             Membre du Conseil d’Administration

                                             8, Pré d’Amédée

                                             CH - 1950 SION, Suisse

                                             Tél. 0041 27 328 32 02

                                             e-mail : ste.ursion@bluewin.ch

 En Côte d’Ivoire :           Monsieur Félix AMARI ADANGBA

                                             Membre du Conseil d’Administration

                                             B.P. 1564 YAMOUSSOUKRO, Côte d’Ivoire

                                             e-mail: amari.12@caramail.com

 

 

=============================================================================================================================

 

 

 

                P. Joseph KPIN                          Villageois de N’Zuessi                Sr Suzanne BEAVOGUI             P. Jacques KOUASSI

 

 

 

Ecole de la Foi de Yamoussoukro

 

Cheminement de réconciliation entre le Diocèse et les villageois de N’Zuessi

 

 

Depuis le début de cette année 2009, particulièrement dès le mois de mars, les démarches de réconciliation se sont multipliées entre :

 

·        d’une part, le Diocèse de Yamoussoukro et le bureau du Conseil d’administration de l’Ecole de la Foi

·        d’autre part, le Chef, Nana TIWA, et les représentants du village de N’Zuessi.

 

Ce cheminement diplomatique, conforme aux usages locaux, concernait la question du terrain, donné à l’Ecole par le Diocèse, avec signature préfectorale officielle, en 2001. Les ressortissants du village proche, N’Zuessi, estimaient avoir des droits coutumiers de propriété, non respectés, sur ce terrain de 25 hectares, d’où l’entrée dans un long processus de négociation.

 

Au rang des initiateurs de la démarche, il faut citer le Père Jacques KOUASSI, Administrateur diocésain, le Père Alphonse N’GUESSAN, Directeur national des OPM, avec les membres du bureau du Conseil d’administration : M. Félix AMARI, Président, le Père Joseph KPIN, Vice-Président, le Père Marcel KOUDORO, op, Trésorier, Sr Suzanne BEAVOGUI, Secrétaire. De multiples rencontres se sont déroulées avec les villageois, tantôt formellement prévues, tantôt, (et ce sont les plus nombreuses) en aparté, en petits groupes, dans des discussions laborieuses !

 

Au départ, les villageois demandaient 500 millions de CFA, soit 1'250'000.—CHF. (Une estimation à un milliard de CFA serait envisageable actuellement). Les interventions des uns et des autres ont permis de ramener la somme exigée à 80 millions de CFA, soit 200'000.—CHF.

 

Tous les procédés usuels ayant été utilisés par les deux camps, le Diocèse et le Conseil d’Administration de l’Ecole se trouvaient, en octobre, face à l’alternative de payer et de poursuivre la construction, ou de partir ailleurs et de perdre le lourd investissement déjà consenti sur le terrain. Evidemment, c’est la première option qui a été adoptée, avec l’accord du nouvel Evêque du Diocèse, intronisé en août dernier, Monseigneur Marcellin YAO. Heureux des résultats obtenus qu’il estime favorables, Monseigneur a décidé d’aller lui-même remercier les chefs terriens, ce qui a motivé une rencontre, le 29 octobre passé. C’est l’Evêque qui a payé les trois bouteilles de liqueur, destinées à sceller la réconciliation avec les notables du village.

 

A l’actif de cette démarche épineuse, on peut noter le changement de climat dans les rapports avec les villageois. Eux qui étaient venus bloquer le chantier, en fin 2007, menaçant de tout détruire, se portent maintenant garants d’un bon déroulement du travail. « Si quelqu’un entrave le chantier, adressez-vous à moi ! » dit le Chef, aujourd’hui. Afin de mettre à l’épreuve les bonnes volontés, il est convenu que l’argent sera versé seulement au terme de la première étape de la construction, étape prévue et déjà amorcée, avec bibliothèque, salle de lecture, une grande salle de classe (60 places) un bloc sanitaire et quelques pavillons de logement, suivant l’argent disponible … On en espère au moins cinq ou six !

 

Le fort engagement ecclésial dans cette affaire est bénéfique pour l’Ecole de la Foi car il implique plus profondément le Diocèse de Yamoussoukro dans ce projet. Le déplacement des plus hautes autorités ecclésiastiques dans le village a fortement impressionné.

A ce jour, les membres du bureau du Conseil d’Administration attendent la prochaine séance générale du Conseil, fixée le 18 novembre prochain, puis ils repartiront voir les propriétaires terriens en vue de connaître les signataires. Ensuite, les démarches commenceront pour légaliser les papiers, au niveau de la loi ivoirienne, avec la collaboration de Maître TCHIKAYA (qui a travaillé pour les Dominicains et les Ursulines dans le domaine foncier) afin que tout soit en ordre, car les premiers papiers parlaient de don du terrain, alors que maintenant, il est question d’achat.

Les informations et photos de cet article nous ont été communiquées par le Père Marcel KOUDORO, trésorier, et Sr Suzanne BEAVOGUI, secrétaire du Conseil d’Administration. Ils concluent leur message par un souhait que nous faisons nôtre et que nous partageons volontiers à tous nos Amis :

« Nous espérons vraiment que cette fois, c’est la bonne et que les choses démarreront de façon effective par la grâce de Dieu. »

 

Sr Marie-Gabrielle Bérard

Membre du Conseil à distance

en projet de se trouver sur le terrain, entre le 13 janvier et le 6 février 2010

 

 

 

Mgr. Marcellin au milieu des notables

 

Mgr. Marcellin au milieu des notables